L’effet bénéfique des arbres sur notre système immunitaire

L’effet bénéfique des arbres sur notre système immunitaire

En ces temps de pandémie et de confinement, j’ai envie de nous rappeler l’importance de la relation à nos amis les arbres qui nous aident à renforcer nos défenses immunitaires, grâce notamment à des substances volatiles appelées les phytoncides : allons marcher sous les pins de nos collines pour reprendre des forces en profitant de leurs bienfaits !

 

Les arbres nous ressourcent, apaisent notre stress. Grâce notamment aux essences volatiles bénéfiques pour notre santé. C’est le constat du docteur Qing Li, médecin chercheur japonais qui étudient les effets des bains de forêt. 

Depuis 2005, ce médecin-chercheur dirige des recherches sur les effets des « bains de forêt » sur notre santé, à l’université de médecine de Tokyo (Japon).

Les images, les sons, le toucher et le goût ont tous un impact puissant. Mais l’odorat est sans doute le plus influent de tous, explique le docteur Qing Li.

Son équipe a montré les effets de substances naturelles sécrétées par le monde végétal : les phytoncides. Ces huiles essentielles volatiles, libérées dans l’air par les arbres et d’autres plantes, jouent un rôle de défense contre les bactéries ou les champignons qui attaquent les plantes. Elles permettent aussi aux végétaux de communiquer entre eux.

« Nous avons mesuré la concentration des phytoncides dans les forêts – et confirmé leur abondance. Tous les arbres en produisent, mais certains sont plus odorants que d’autres. Les conifères – pins, cèdres, cyprès… – produisent en général des phytoncides (comme des terpènes) plus parfumés que les feuillus – bouleaux, peupliers… » Mais même lorsqu’elles ne sont pas odorantes, ces molécules volatiles, aux doses inhalées dans les forêts, ont des effets bénéfiques. Il est vrai, cependant, que si elles étaient appliquées pures sur la peau, elles pourraient avoir des effets irritants.

« Dans une première expérience, nous avons mis ces phytoncides au contact de cellules NK humaines, cultivées in vitro (les cellules NK traquent et tuent les cellules infectées par des virus) . Résultats : au bout d’une semaine, les molécules phytoncides stimulaient à la fois le nombre et l’activité de ces cellules immunitaires. Elles augmentaient aussi la concentration de protéines anti-cancer produites ».

Ensuite, l’équipe du docteur Li a testé l’effet de certains phytoncides sur l’humain directement. Les chercheurs ont demandé à 12 quinquagénaires en bonne santé de séjourner trois nuits dans un hôtel de Tokyo. Durant la journée, ces hommes travaillaient normalement. Mais durant ces trois nuits, des phytoncides de cyprès – un parfum nommé hinoki, au Japon – étaient délivrés dans leur chambre, à des concentrations bien contrôlées. En dormant, ces hommes respiraient donc cette huile essentielle. « Nous avons constaté une augmentation du nombre et de l’activité de leurs « cellules tueuses naturelles » (cellules NK), une catégorie de globules blancs impliqués dans les défenses immunitaires. La quantité de « protéines anti-cancer » que ces cellules produisaient augmentait aussi. De plus, leur taux sanguin de cortisol – la principale hormone du stress chronique – était abaissé. Ces personnes ont aussi dormi plus longtemps. Et leurs scores d’anxiété, de colère, d’hostilité et de fatigue diminuaient aussi », résume Qing Li.

Quid des essences propres aux conifères, dont l’odeur embaume souvent les forêts ? Avant de présenter leurs atouts santé présumés, Eric Brisbare, sylvothérapeute, avoue « une subjectivité assumée dans le choix des bénéfices de certains arbres ». Une précaution bienvenue. Le mélèze, d’abord : ses térébenthines seraient « utiles pour les gens dont le stress opprime le système respiratoire. » Le pin maritime, ensuite, aurait « de l’intérêt pour stimuler et dynamiser, redonner du tonus aux personnes énergiques, après une convalescence ou lors d’un épisode de fatigue. » Son huile essentielle « dégage les voies respiratoires et fluidifie les sécrétions des bronches. Elle est également anti-infectieuse et stimulante. » Le pin sylvestre, lui, « indiqué lors des jours d’hiver ensoleillés », nous aiderait, grâce au parfum de sa résine et de ses aiguilles, à « mieux respirer, à prévenir et restaurer la santé de notre système respiratoire. » Quant au pin des Alpes (pin cembro), il offrirait « un sommeil plus serein, de meilleure qualité. » Et le cèdre ? Selon le docteur Li, son odeur « est censée détendre les nerfs et calmer l’esprit. »

Pour finir, un joli message transmis par les arbres à mon ami Étienne, AEM (Accompagnateur En Montagne, ou « Activateur des Énergies du Monde ») dans les Vosges :

“Hommes, pour guérir de ces maux qui vous affligent restez bien immobiles chez vous comme nous dans les bois à la fois isolés et ensemble. 

Frères humains, puisez alors chacun  dans vos propres racines pour vous nourrir d’amour, d’amitié et de fraternité pour vos semblables, pour la nature et pour la vie.  

Hommes, ainsi vous demeurerez comme nous  dressés entre les énergies de la terre et du ciel.

Regardez nous de vos fenêtres, imaginez nous, nous sommes  tout près de vous. 

Nous vous envoyons chaque jour  dans tous nos bourgeons qui s’ouvrent l’oxygène qui nous fait tous vivre et les oiseaux vous chantent toute la douceur de ce monde harmonieux que nous partageons.

Soyez prévenant, prenez soin de vous et de nous. 

Et de temps en temps, venez nous rendre visites pour inhaler nos parfums purificateurs qui vous aideront a mieux résister à ces virus qui vous attaquent.

Nous vous attendons pour continuer ensemble  à faire palpiter notre mère la Terre.”

 

Christophe

  

 

Sources :

– article de Florence ROSIER dans SensetSanté.fr

– article d’Alix COSQUER dans Cerveau et Psycho – Mai 2019 

 

 

Pour en savoir plus

Se reconnecter aux arbres, les bienfaits de la sylvothérapie

6 réponses

  1. […] L’effet bénéfique des arbres sur notre système immunitaire. […]

    • Olivier dit :

      Oui, il est des études scientifiques comme celle-ci qui vont bien dans ce sens ! On ne va pas assez en forêt et encore moins en ce moment ou tout le monde doit rester confiné… Courage les beaux jours reviendront. Prenez soin de vous

      • Thérèse MICHAUX dit :

        En cette période de confinement, y-a-t-il une bienfait à diffuser les huiles essentielles de ces arbres ? Si oui peut-on en mélanger plusieurs ?
        Un grand merci pour cet article et pour votre réponse

        • Olivier dit :

          Bonjour Thérèse,
          A notre connaissance, il n’y a aucune étude précise dans ce sens. L’article parle ici d’arbres en milieux naturels mais oui , selon certains auteurs ( voir sur internet) les huiles essentielles de ces arbres à diffuser chez soi, auraient des propriétés pour lutter contre la fatigue, le manque de Tonus, le problèmes respiratoires . Donc je pense que cela peut-être une bonne chose, qui plus est en période de COvid19, virus s’attaquant aux bronches prioritairement. Prenez-soin de vous,
          Naturellement,
          Olivier

  2. Lucie Rancillac dit :

    Merci Christophe pour ce bien bel article ! On a hâte de retourner sous la protection des arbres, une fois le confinement passé, les feuilles vert tendre seront là ! A bientôt

  3. Banshee dit :

    Bonjour , je suis beaucoup en forêt , sieste de 13 a 13h30 dans mon hamac , je passe des nuits également hiver et été , beaucoup de méditation de respiration , je ne boit pas d’eau du robinet cette eau est simplement l hydratation normal de l homme moderne ( du poison javelisé) , on reconnait un homme moderne a son systeme immunitaire , si il a juste un simple rhume c’est que sa protection est déja bien perturbée , je ne boit que de l eau que la nature me donne , filtrée par les racines des arbres , enrichie par les oligo éléments de la terre ( https://www.youtube.com/watch?v=s0Cqtb90AfU ), certaines personnes vont a la fin de l hiver chercher tout ça en pharmacie , je boit mon eau ou dans une bouteille en verre ou dans un récipient en cuivre , 55 ans 1.70m 70kg , taux de graisse très faible pulsation cardiaque au repos 36 , tension entre 10/70 ou 11/70 , 365 jours/an levé a 4h et couché a 21H , horloge biologique réglé correctement , a chaque changement d heure de saison je m adapte progressivement pendant 1 moi (a la retraite je pendrais l heure réel du soleil), 0 médicaments dans mon sang 0 douleurs 0 problémes , apres 1 chute en VTT entorse ( 1 semaine la jambe en l air et immobile ) , 1 semaine apres je recourais en relief . , Je prévoit prendre mon café en 2085 ( 120 voir 130 ans ) toujours a la même heure , sport pratiqué , VTT (ultra rigide) cyclisme , fast hiking, rando , kayak , je fait toutes ses activités sur une courte durée mais toujours a un régime élevé , pour info je bouge toujours rarement assis , mon sommeil excellente qualité , je mange très peut ,et que des aliments sélectionné , pas d alcool ou 1 bière de temps en temps , activité sexuelle soutenue …. RAS ressenti dans mon corps entre 25 et 30 ans ….. tous réside dans votre sang , 5 ingrédient pour faire son sang , ce qu on mange ( qualité et quantité ) ce qu on boit ( alcool , sucrée , eau javelisé ou eau de la terre ) ce qu on respire , l’air de Lyon ou les phytoncides des chênes et sapins , ce qu’on fait de son corps , assis ou actif , et ce qu’on pense ……l expression se faire du mauvais sang …. a vous de vous faire du bon sang , je fait parti des 3% sur terre a avoir un sang AB+ ….. le sang de Jésus ….. Bonne chance a vous et longue vie j’ai écrit ” aime ton corps il te le rendra , pollue ton corps il te le rendra “

Les commentaires sont fermés.